• Conseils gratuits : 04 78 41 79 31 - Du lundi au samedi de 9h30 à 18h00
Mon panier

Livraison en France offerte

Aller au contenu principal »

BIEN CHOISIR SES SOUS-VETEMENTS TECHNIQUES :
 
Pas toujours évident de rester au sec lorsqu’on navigue : pluie, embruns, bourrasques, … les occasions d’être mouillé et d’avoir froid ne manquent pas ! C’est pourquoi il est essentiel de choisir des tenues adaptées, capables en tout premier lieu d’évacuer l’humidité de votre corps vers l’extérieur. C’est le rôle des sous-vêtements techniques. C’est-à-dire ? Pour en savoir plus, suivez le guide Nautisports.com !


> La première couche de transfert

Le principe des sous-vêtements techniques ? Au contact de la peau, cette première couche de vêtements est sensée transférer le plus loin possible de votre peau l’humidité liée à la transpiration.

C’est pourquoi le coton, qui absorbe et conserve l’humidité, est fortement déconseillé.


> Les sous-vêtements techniques : comme une seconde peau…

Dans l’idéal une première couche doit tenir bien chaud, maintenir au sec et ne pas sentir mauvais. Portée à même la peau nue, elle doit être confortable et agréable au toucher.

Aussi, veillez à choisir un sous-vêtement technique :
respirant
extensible (coupe près du corps pour éviter tout frottement avec la peau)
ergonomique et fonctionnel (sans couture, col montant, poignets allongés, glissière verrouillable…)
traité anti-bactériens et/ou anti-odeurs (Technologie "Bodyfresh Silver Ion" par exemple)
rapide à sécher


> Au choix : laine ou synthétique ?

Les sous-vêtements techniques se divisent en deux grandes familles : d’un côté les matières synthétiques (polyamide, polyester, élasthanne, polypropylène, …), de l’autre la laine Mérinos.
Comment faire son choix ?

Produit de luxe, la laine Mérinos possède de nombreux avantages : sans odeur, légère et respirante, elle vous maintiendra bien au chaud par temps très froid, sans pour autant vous faire transpirer s’il fait bon. Autre atout et non des moindres : elle ne gratte pas comme la laine classique ! Seuls inconvénients : son prix et ses fibres, moins résistantes que les fibres synthétiques car plus fines.

Grâce à leurs propriétés diverses, les matières synthétiques peuvent être combinées selon différents procédés pour obtenir des sous-vêtements techniques de qualité. Ainsi, en mélangeant du polyester (résistant et chaud)  avec un peu d’élasthanne (extensible), on peut obtenir une première couche de transfert efficace. Autre avantage du synthétique : il sèche très rapidement, contrairement au Mérinos.


> Conseils + Nautisports

Pour tirer pleinement profit de vos sous-vêtements techniques, optez pour des couches supérieures (pantalons, vestes…) également respirantes. Ainsi, elles ne bloqueront pas le transfert de l’humidité assuré par la première couche.