• Besoin d'aide ? 04 78 41 79 31 (Lundi au vendredi 9h-12h et 14h-17h)
  • Contactez nous
  •  
  •  
Image Connexion / Inscription

Comment vérifier la conformité d'un gilet de sauvetage ?

Qu'il soit en mousse ou gonflable, les principaux composants du gilet de sauvetage ne doivent présenter aucun signe d'usure. Il doit être conforme aux normes de sécurité et de flottabilité en vigueur. Il faut donc tenir compte de celles-ci et faire réviser votre gilet de sauvetage chaque année avant de prendre le large. Entre l'innovation apportée par l'inventeur du gilet de sauvetage et les normes actuelles, les vérifications nécessaires pour la conformité de votre équipement de sécurité ont largement évolué.

Tout savoir sur la conformité des gilets de sauvetage

Sur un bateau plusieurs accessoires de sécurité sont obligatoires dont les gilets de sauvetage. Nous devons cette avancée à la personne qui a inventé le gilet de sauvetage, c'est à dire le capitaine britannique John Ross Ward. Or il n'existe pour le moment aucune réglementation qui oblige les utilisateurs de gilets à vérifier et entretenir leur produit de navigation. Il est de plus, indispensable de vérifier que les exigences de sécurité iso soit respectées. La flottabilité des gilets dans l'eau est limitée dans le temps, autrement dit votre gilet dispose d'une durée de vie limitée. Il convient donc d'inspecter votre produit en fonction des normes en vigueur. D'ailleurs selon la marque Helly Hansen, il est conseillé de faire réviser votre gilet tous les deux ans.

Gilet de sauvetage en mousse, idéal pour les loisirs nautiques

Le gilet de sauvetage en mousse doit être conforme aux normes de navigation. Il ne dispose pas de date de péremption, néanmoins il est important de mettre sur votre "to do list" la vérification visuelle de son état d'usure avant toute activité nautique. Vous devrez apporter le même soin à votre gilet paddle et kayak, qu'à votre gilet de sauvetage professionnel si vous êtes skipper.

Gilet de sauvetage gonflage : la sécurité en plaisance

Si vous vous immergez souvent dans des activités sportives réalisées sur l'eau, il est crucial de vérifier régulièrement l'état de vos gilets de sauvetage gonflables puisque lors d'un accident en mer, il sera votre meilleur ami. Sur la liste de vos envies, il convient donc d'inscrire la révision complète de votre produit. Ainsi, un premier contrôle visuel peut-être effectué par l'utilisateur. Ce contrôle consiste à vérifier les composants principaux tels que les accessoires pour gilets comme la housse extérieure, les sangles, le sifflet, la bouteille de CO2 et son poids, les bandes réfléchissantes, etc...

Le harnais, qui se trouve généralement accroché au gilet, constitue également un accessoire fondamental qu'il convient de vérifier pour la sécurité des personnes à bord, adultes comme enfants. Ensuite, inspecter la bouteille de gonflage est une étape primordiale, celle-ci ne doit pas être oxydée ou même percutée. Cette vérification passe par le pesage du poids de cette bouteille afin de vérifier son grammage.

Enfin, cette catégorie de gilets possède deux systèmes de déclenchement disponibles : une catégorie de gilets gonflables manuels, et une autre de gilets gonflables automatiques. Il convient également de faire réviser plus profondément votre équipement par une personne professionnelle afin que vous disposiez à bord d'équipements aux normes.

Quelques conseils pour faire durer votre équipements dans le temps 

Vérifier que la housse extérieure de vote gilet n'est pas abîmée afin de posséder un bon niveau de performance de flottabilité lors d'une chute. N'essayez pas de réparer la housse vous-même, ou même de revoir les coutures pour que votre gilet s'ajuste au tour de votre poitrine, à votre taille, vous risqueriez de fragiliser votre matériel.

Quelle norme pour quel gilet ?

Tous les gilets de sauvetage, gilets adultes et gilets pour enfants, doivent être agréés CE (ou ISO), et ceci doit être indiqué sur votre équipement. Cela indique qu'il a été commercialisé après avoir répondu aux normes européennes, et qu'il a été approuvé par les autorités françaises. Il existe ainsi 4 normes qui permettent de mesurer l'efficacité d'un gilet en Europe. Celles ci sont attribuées en fonction de l'indice de flottabilité, de l'utilisation que vous en avez, des caractéristiques.

On retrouve ainsi la norme EN ISO 12402-5 qui est destiné à des gilets 50 Newtons et pour une utilisation en eaux abritées (lac) ou à proximité d'un poste de secours. Puis, la norme EN ISO 12402-4 a été créé pour les gilets 100 Newtons. Ensuite, on compte la norme EN ISO 12402-3 pour les gilets dont l'indice de flottabilité est de 150 Newtons. Et enfin, si vous disposez d'un gilet 275 Newtons, comme le Gilet Deckvest Vito 275N Hammar Spinlock, fabriqué pour la navigation hauturière et la navigation en conditions extrêmes, celui-ci doit répondre à la norme EN ISO 12402-2.

A noter que les fameux gilets orange de Titanic, nommés gilets SOLAS sont valables pour la navigation professionnelle mais aussi pour la navigation de plaisance.