• Besoin d'aide ? 04 78 41 79 31 (Lundi au vendredi 9h-12h et 14h-17h)
  • Contactez nous
  •  
  •  
Image Connexion / Inscription

Marinière : l'histoire du tricot rayé

Marinière

On ne présente plus la marinière et son célèbre motif à rayures ! Tenue de la Marine Nationale Française, popularisée par Jean-Paul Gaultier et symbole Breton par excellence, elle possède un grand bagage historique. Comment la marinière est passée du simple stade de sous-vêtement pour les marins à celui de vêtement porté par tous ? Comment arrive-t-elle à conserver sa popularité après tant d’années ?

La marinière : les prémices

Facilement identifiable par son design à rayures horizontales, la marinière est un vêtement qu’on peut retrouver en manches longues ou courtes. Mais avant d’être un accessoire de mode, la marinière, qui autrefois n’avait pas d'appellation propre mais qu’on pouvait désigner par "tricot rayé", n’avait pas très bonne réputation. Elle était utilisée pour identifier les marins, prostitués et autres gens du voyage.

Au XIXe siècle, la première flotte militaire à utiliser ce type de vêtement est la marine russe, avant une utilisation plus répandue auprès d’autres corps marine, notamment français. Le premier modèle de marinière utilisée par les russes était un simple maillot de corps que les matelots devaient porter sous une vareuse (blouse pour pêcheurs et marins qui sert aussi d’uniformes pour certains corps militaires, notamment dans la Marine nationale). Ces matelots, qui étaient sur plusieurs navires, portaient la marinière comme un sous-vêtement et appelaient celle-ci « tricot de corps ». La marinière était composée d’un col en V et terminée par un grand morceau de tissu descendant dans le dos. Les marins n’avaient que la marinière comme sous-vêtement. Elle servait de protection et était portée sous le pantalon à ponts

Le 27 mars 1958, un décret permet de faire passer la marinière du simple maillot de corps à la tenue officielle de la Marine Nationale : un tricot rayé bleu indigo et blanc avec un design soigné et stricte qui facilite son identification : 

  • 21 rayures blanches sur le corps (l’histoire raconte que ces rayures correspondent aux 21 victoires de Napoléon et chaque manche comporte quant à elle 14 rayures de trois-quarts) 
  • Chaque rayure blanche doit être deux fois plus larges que les rayures bleu indigo 
  • Les manches longues trois-quarts ne doivent pas être visibles hors de la vareuse (Pourquoi ce design ? Aucune justification n’a été donnée, mais cela n'enlève rien à son succès !)

Par contre, les rayures ont une réelle signification :

  • l’identification des hommes tombés en mer chez les marins 
  • l'identification des matelots qui sont tout en bas dans la hiérarchie marine

La marinière revisitée

Coco Chanel, inspirée par la mer et l’esprit marin, lance un style particulier de marinières avec des manches courtes avec un tissu spécial : le Jersey (tissu qui était utilisé pour confectionner les sous-vêtements, devenu le textile de référence en cette période trouble de la grande guerre qui avait causé une pénurie de matière première). Cette nouvelle création devient très vite populaire et déclenche ainsi l’ère de la mode marine en 1916. À la fin des années 1950, la marinière élargit son XXX et s’adresse enfin aux femmes. Près d’un siècle plus tard, plusieurs autres créateurs se sont penchés sur la marinière, tels que : Yves Saint Laurent et Jean Paul Gaultier.

C’est ce dernier, qui a vraiment adopté la marinière pendant plus de 10 ans et l’a même développé sous plusieurs formes : en version robe de soirée ou robe à pois. Depuis d’autres marques ont adapté la marinière, jusqu'à ce qu’en 2011, l’équipe de France fasse confectionner un maillot façon marinière en partenariat avec Nike.

X

Mariniere hublot

La marinière aujourd’hui

Aujourd’hui, la marinière est complètement intégrée à notre quotidien et est même un vêtement incontournable de la mode. Certains créateurs ont osé quelques modifications, mais le principe reste le même : pas question de déroger aux rayures, le changement et la créativité s’est plutôt opéré au niveau des couleurs.

On peut la retrouver sous différentes couleurs : Orange, Bleu, Vert, Jaune ou même multicolore. Les marques innovent sans cesse et veillent à ce que les marinières puissent se porter avec tous les vêtements de notre garde-robe. Elle est ainsi revisitée chaque année et adaptée aux tendances, afin que la marinière perdure. Elle est aujourd’hui portée par tous : Hommes, Femmes, Enfants et a même été revisitée en pull marin. 

La marinière peut être associée à la vareuse, qui a elle aussi évolué dans le temps. On retrouve aujourd’hui des vareuses au style plus décontracté et adaptées pour être portées au quotidien avec col fendu et fermetures éclaires ou à boutons, sous différentes couleurs et pour tous : Hommes, Femmes, Enfants.

Que retenir de l’histoire de la marinière ?

La marinière que nous connaissons aujourd’hui a une réelle histoire et a connu plusieurs transformations, avant d’avoir la réputation qu’on lui connait.

  • Avant le XVIIIe siècle, elle avait une réputation plutôt négative : elle servait à identifier une partie de la population, telles que les prostituées.
  • Un siècle et demi auparavant, elle servait de sous-vêtement aux matelots sur les différents navires
  • 1958 : Introduction de la marinière dans la Marine nationale et baptisée « tricot » avec des rayures bleu et blanc à destination des quartiers-maîtres et des matelots
  • Période de la grande guerre : Coco Chanel lance le style marin avec des marinières à manches courtes et inspire d’autres créateurs
  • 1978 : Jean-Paul Gaultier organise un défilé pour présenter sa collection sur la marinière et en fait un élément phare de ses créations pendant plusieurs décennies
  • Octobre 2012 : Arnaud Montebourg pose en marinière en couverture du Parisien Magazine pour défendre le made in France

X

DECOUVREZ TOUTES NOS MARINIERES

Mariniere femme

Mariniere homme

.

RETOUR AU MENU "LE COIN DU MARIN"