LIVRAISON GRATUITE DÈS 150€
ECHANGE GRATUIT - RETOUR 100 JOURS
SERVICE CLIENT : 04 78 41 79 31
Français
  • English
Image Connexion / Inscription

Entretenir son gilet de sauvetage : les bons réflexes

Pour entretenir votre gilet de sauvetage, il existe des gestes simples à adopter après chaque utilisation. Ils permettront de prolonger la durée de vie de votre équipement et d'éviter toute usure prématuré. Rayons UV, corrosion lié au sel de mer, chocs en navigation... la durabilité d'un gilet de sauvage peut être réduite s'il n'est pas entretenu correctement. Connaître le bon fonctionnement d'un gilet de sauvetage et s'assurer d'un entretien régulier est un aspect essentiel pour conserver une flottabilité et un fonctionnement sans faille.

Gilet de sauvetage : né pour durer ?

Un gilet de sauvetage est un dispositif de sécurité qui a pour fonctionnement essentielle de protéger une personne tombée à l’eau en lui permettant de flotter plus facilement. Cet équipement indispensable est aujourd'hui revendu par des spécialistes du nautisme comme Nautisports.com et est disponible en livraison pour des sorties en mer à plus 6 milles d'un abri sécurisé. Il existe de nombreux types de gilets de sauvetage différents, comme le modèle hammar ou encore les versions à déclenchement manuel qui doivent répondre à certaines normes obligatoires comme la performance, exprimée en Newtons. Ces gilets sont très souvent équipés de harnais permettant de faire le lien avec le bateau en navigation. 

Même si, de part leur fabrication, les gilets de sauvetage sont faits pour durer, il nécessite cependant de les entretenir pour garantir leur durée de vie et bon fonctionnement. Il serait dommagde d'avoir à se séparer d'un Gilet Deckvest 6D 170N de chez Spinlock par manque de soin.

Pour l’entretien des gilets de sauvetage gonflables, il n'existe aucune véritable obligation mais au contact de l’eau, des rayons ultra-violets, du sel de mer et des différents frottements ou chocs, les gilets gonflables peuvent se détériorer. Par conséquent, nous vous recommandons fortement certaines manipulations pour bien conserver votre gilet gonflable et assurer sa durabilité.

Les bons réflexes pour entretenir son gilet de sauvetage :

  1. Rincer son gilet de sauvetage après chaque utilisation. Cette astuce simple, mais capitale, consiste à imbiber une éponge d'eau douce et de l'appliquer sur la housse de protection extérieure et sur le harnais du gilet gonflable. Un rinçage léger au jet peut vous faire gagner du temps, mais attention au système pro sensor avec pastille de cellulose.

  2. Enlever les points de moisissure de son gilet de sauvetage. Ces moisissures sur votre gilet de sauvetage gonflage sont majoritairement dû à son humidité, par conséquent il semble primordial de les nettoyer. Pour cela, il est utile de se munir d'un produit spécifique anti-moisissure et de frotter sur ces points.

  3. Sécher son gilet de sauvetage. L'idéal après votre activité nautique est de faire sécher votre gilet à l'air libre, effectivement le gilet contient une pastille celluloses qu'il faut impérativement faire sécher. 

Cette démarche de nettoyage simple est adaptée pour toutes les catégories de gilet de sauvetage. En effet, pour le nettoyage d'un gilet gonflable, d'un gilet hammar ou hydrostatique hammar, d'un gilet à système manuel harnais ou encore d'un gilet à déclenchement automatique, ces gestes pour bien entretenir votre équipement sont essentiels et contribuent à sa fiabilité.

Ces gestes doivent donc impérativement devenir de réels automatismes après chaque utilisation en navigation hauturière ou côtière. De plus, ces diverses manipulations peuvent se faire directement après la fin de votre pratique ou sortie en mer. Et pour savoir comment prendre soin de tout votre équipement complet, vous pouvez consulter notre page conseil entretien textile.

Cependant, pour chaque gilet il est important de vérifier la date de péremption interdisant le port de l'accessoire. Pour certains modèles il faut regarder la péremption du système de déclenchement, mais aussi de la cartouche de son matériel de sauvetage vfi.

En addition de ces conseil d'entretien, il vous est également recommandé de faire réviser votre gilet de sauvetage en atelier par un professionnel tous les 2 à 3 ans.

Les gestes à respecter après chaque sortie en mer

 

Réviser et tester son gilet de sauvetage 

En fonction de votre modèle et de sa fréquence d'utilisation, il peut être important de savoir comment tester votre gilet de sauvetage. Une évaluation régulière de votre équipement de sécurité permettra de contrôler sa fiabilité. Le test de votre gilet gonflable vous aidera aussi à vérifier l'état de la cartouche. Pour cela, un code couleur vous indique l'état de fonctionnement de celle-ci :

  • VERT = OK
  • ROUGE = CARTOUCHE MAL VISSÉE OU A REMPLACER

Même s'il ne sert pas ou très peu, il convient de faire réviser son gilet de sauvetage tous les 2 à 3 ans. Il n'existe aucune obligation légale à faire réviser un gilet autogonflant, c'est en revanche une opération préconisée par tous les fabricants.

Assurer soi-même l'entretien et le test de son matériel nécessite quelques connaissances en la matière. D'autant plus que ces manipulations changent en fonction de la catégorie de votre gilet de sauvetage. Il est préférable de consulter la manuel d'utilisation avant de vous lancer, voire de faire appel à un professionnel agréé qui se chargera de la révision de votre gilet de sauvetage.

Enfin, qu'il s'agisse du test de votre gilet ou du remplacement d'une cartouche, et même si l'opération reste assez simple, nous vous invitons à réaliser celle-ci au calme dans un endroit sec. Il sera plus compliqué de vérifier l'état d'un gilet de sauvetage en navigation.

Ne négligez jamais l'entretien de votre équipement de sécurité. Votre gilet de sauvetage peut vous sauver la vie.