• Besoin d'aide ? 04 78 41 79 31 (Lundi au vendredi 9h-12h et 14h-17h)
  • Contactez nous
  •  
  •  
Image Connexion / Inscription

Comment tester un gilet de sauvetage ?

Il est nécessaire de procéder à des contrôles et des tests réguliers pour vous assurer du bon fonctionnement de votre gilet de sauvetage et d’améliorer sa durabilité. Les tests pour votre gilet de sauvetage gonflable consisteront surtout à évaluer sa flottabilité dans l’eau et à déterminer l’épuisement de la cartouche. Nous vous conseillons aussi de consulter le manuel d’utilisation du fabricant avant de chercher à entretenir votre gilet de sauvetage par vous-même.

Comment tester et entretenir son gilet de sauvetage ?

La première utilité d’un gilet de sauvetage est de vous sauver la vie en cas d’urgence à bord, quelle que soit votre pratique de la navigation. Cet équipement de sécurité doit être régulièrement révisé par vous ou un professionnel pour le rendre opérationnel sur le bateau. Qu’il s’agisse d’un gilet automatique 275 Newtons ou d’un gilet mousse 50 Newtons, votre équipement a pour obligation de se conformer aux normes de sécurité en vigueur.

L’entretien préventif de votre gilet de sauvetage est d’importance vitale, il doit être fait régulièrement. Différents éléments doivent être testés sur le gilet de sauvetage. L’état des courroies, l’étanchéité et le fonctionnement de la vessie et du sac gonflables doivent être vérifiées. Il faut aussi s’assurer qu’ils gardent bien l’air à l’intérieur. Le système de déclenchement doit être mis à jour, et dans certains cas il doit être remplacé. Les recommandations du fabricant du gilet de sauvetage sont importantes dans la phase de test du gilet de sauvetage. Il faut donc bien conserver toutes les informations en lien présentes sur le manuel d’utilisation.

Si vous ne vous sentez pas à l’aise pour faire l’entretien de vos gilets de sauvetage vous-même, nous vous invitions à vous tourner directement vers votre fabricant pour qu’il puisse effectuer ces éléments de vérification. Même chose concernant le remplacement de la cartouche de gaz de votre gilet, l'avis d'un professionnel est conseillé. Le but étant d’avoir toujours en votre possession des équipements de sécurité en bon état, capables d’être fonctionnels au moment opportun. 

Tester et entretenir son gilet soi-même

Attention, cette vérification ne peut pas remplacer celles effectuées par un professionnel dans une station ou un centre homologué de révision ! La durée de vie d'un gilet de sauvetage a été limitée à 10 ans. Une révision dans ces établissements doit être réalisée au minimum tous les deux ans pour garantir les performances de cet équipement de sécurité. Toute catégorie de gilet de sauvetage confondue est soumise à cette norme.

1. Vérification des courroies

Nous cherchons ici à contrôler l’état des courroies et des accessoires liés. Veillez à ce qu’elles ne soient pas brisées et qu’il n’y ait pas de peinture ni d’huile à l’intérieur qui auraient pu les endommager. Contrôlez ensuite l’état des boucles (certaines peuvent être abîmées à cause du harnais), puis le bon fonctionnement des attaches. Si l’une de ces pièces est endommagée, remplacez-la ou munissez-vous d’un nouveau gilet s’il est en trop mauvais état.

2. Vérification de la vessie

Pour tester l’état de la vessie, il faut ouvrir le gilet de sauvetage avec la fermeture éclair présente d’un côté ou de l’autre du gilet. Vous avez ainsi accès à la vessie au sac gonflables qui permettent la flottaison. A l’intérieur de ce sac gonflable, vous trouverez un embout qui permet le gonflage buccal de la vessie du gilet. Procédez maintenant au gonflage de la vessie du gilet par cet embout pour évaluer son étanchéité et l’état du textile pour détecter des fuites potentielles. Il faut remplir d’air la vessie jusqu’au maximum. Ensuite, laissez le gilet gonflé quelques heures (temps exact déterminé par le fabricant dans sa notice). Vous pourrez enfin vérifier si le gilet est toujours bien gonflé et qu’il n’a pas de fuite d’air. Le cas échéant, vous devrez remplacer ce gilet de sauvetage par un modèle neuf.

3. Vérification du système de déclenchement

Gardez votre gilet ouvert. Ressortez par l’intérieur du gilet son système de déclenchement. Démontez-le selon le manuel d’utilisation du fabricant du gilet de sauvetage. Mettez de côté la bombonne que vous trouverez à l’intérieur. Consultez les informations inscrites sur le mécanisme. Si la date d’expiration du système a expiré, vous devrez le démonter et le remplacer. Pour les systèmes à pastille, le mécanisme de déclenchement est accessible de la même façon. La capsule, destinée à fondre au contact de l’eau pour déclencher le système, a peut-être été endommagée avec le temps. Consultez aussi la date d’expiration de la cartouche pour décider du sort de votre système de déclenchement actuel.

Faire tester son gilet de sauvetage dans un centre homologué

Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec la révision de votre gilet de sauvetage, rendez-vous dans un centre ou une station homologuée de révision. Quoi qu’il en soit, la maintenance complète de votre gilet de sauvetage est obligatoire tous les deux ans, quelle que soit la catégorie de gilet de sauvetage que vous possédez. Les centres les plus performants en France sont tenus par l’entreprise Secumar. Le service de maintenance proposé est réalisé par des experts. Il contient :

  • Test d’étanchéité du flotteur gonflé pendant 16 heures
  • Test du déclencheur automatique après immersion dans l’eau
  • Examen du déclencheur automatique lors d’une activation manuelle
  • Examen de l’embout buccal
  • Insertion d’une nouvelle pastille de cellulose (suivant le type de gilet)
  • Changement des joints d’étanchéité
  • Examen des coutures et du système de fermeture frontale
  • Contrôle visuel et pesée de la cartouche de CO2
  • Montage du déclencheur automatique avec contrôle électronique du couple de serrage
  • Renouvellement de la vignette de révision et d’emballage
  • Documentation et contrôle final selon le système de management de la qualité (ISO 9001)

De plus, les réparations nécessaires sont effectuées lors de la révision. Différents types d’accessoires optionnels tels que la lampe flash et la capuche anti-embruns peuvent être ajoutés au gilet. La révision de votre gilet automatique est suivie informatiquement.

Autres informations qui pourraient vous intéresser