• Besoin d'aide ? 04 78 41 79 31 (Lundi au vendredi 9h-12h et 14h-17h)
  • Contactez nous
  •  
  •  
Image Connexion / Inscription

Comment lire une bouteille de gilet de sauvetage ?

Un gilet de sauvetage gonflable dispose d'un système de percussion et d'une bouteille de gaz pour le remplissage de sa vessie. Savoir comment lire une bouteille de gilet de sauvetage, c'est comprendre les indications, comme le poids et la date de validité, qui y sont reportées. Il est donc essentiel de maîtriser ces informations pour savoir quand et comment recharger son gilet de sauvetage automatique.

Lire une cartouche de gaz pour gilet de sauvetage

Plusieurs indications sont disponibles sur une boutielle de gilet de sauvetage. Celles-ci y sont gravées pour empêcher tout effacement lié à l'usure naturelle. Sur une cartouche vous pouvez visualisez le poids de la bouteille, et selon les modèles de recharge la date de validité de celle-ci. Le poids dépend de la catégorie du gilet. Vous pouvez ainsi retrouvez le format associé à votre gilet.

La date présente sur les cartouches de gaz correspond en réalité à la date de fabrication. Bien que la règlementation en vigueur ne stipule aucune obligation, il est conseillé de changer celle-ci tous les 10 ans, si aucun problème ne survient avant ce délai, et de faire réviser votre gilet tous les 3 ans.

Nous vous conseillons de ne pas négliger l'entretien et la vérification de votre équipement. Il est question ici d'assurer votre sécurité en mer.

Rappel de sécurité

Pour que vos gilets de sauvetage conservent leur performance et flottabilité, il convient de les (faire) réviser tous les 2 à 3 ans. Avant de partir en navigation sur votre bateau, vérifiez qu'aucune trace d'usure ne soit présente sur ce produit de sécurité manuel ou automatique. Le contrôle de votre percuteur UML ou Hammar (hydrostatique) est également vitale. En effet, si un dysfonctionnement ou un incident a lieu, vous risquez de ne pas être protégé lors d'une chute à l'eau puisque la flottabilité sera nulle.

Concernant la bouteille, il est fondamental de peser celle-ci pour vérifier son poids. Si le poids affiché sur la balance varie de plus de 10% par rapport à la masse nominale gravée sur le cylindre, vous devez la remplacer. De plus, si vous remarquez que votre bouteille est percée vous devez impérativement penser à la remplacer. Le moindre trou ou choc visible peut engendrer une perte de gaz et avec lui l'inefficacité du système.

Comme indiqué dans notre guide pour bien recharger son gilet de sauvetage gonflable, si vous vous apercevez que le clip vert est passé au rouge et que la pastille de cellulose (pastille de sel) est rouge elle aussi, le kit doit être remplacer. Une fois que les vérifications sont terminées et que tout vous ssemble opérationnel, vous êtes libre de partir pratiquer en pleine nature vos sports nautiques, ou bien d'aller vous détendre avec une sortie pêche en toute sécurité ! 

Différents formats de bouteilles de gaz disponibles 

  • 24 g pour les gilets 100 Newtons (produit destiné pour un gilet enfant)
  • 33 g pour les gilets 150 Newtons
  • 60 g pour les gilets 275 Newtons

Il est nécessaire de vous munir de votre gilet avant d'acheter et de porter attention aux caractéristiques des accessoires vendus dans le kit de recharge. Pensez à bien vérifier le modèle dont vous avez besoin avant de procéder à l'achat de votre recharge.

Prix, marques et modèles disponibles

Sur Nautisports, vous trouverez des kits de réarmement, mais également des cartouches de gaz se vendant à l'unité. Ceux-ci sont en stock sur notre site, et leur prix oscillent entre 13€ pour la cartouche co2 45g de la marque 4Water et 46€ pour un kit de réarmement Hammar 33g 150N complet, toujours chez 4Water.

Pour un gilet 150N, modèle le plus répandu en navigation, le Kit de recharge pilot 165 Pro Sensor, compatible avec le gilet Pilot 165 avec harnais Plastimo ou le modèle EVO, offre un excellent rapport qualité/prix.

Il est dans votre intérêt de toujours embarquer avec un kit de recharge en plus, afin d'être à même de réarmer votre gilet (même en mer !) qui pourrait se déclencher accidentellement (pour les systèmes UML seulement) et vous laisser sans équipement de sécurité. Ainsi, dès l'achat d'un gilet, pensez à commander un kit de recharge supplémentaire.