• Besoin d'aide ? 04 78 41 79 31 (Lundi au vendredi 9h-12h et 14h-17h)
  • Contactez nous
  •  
  •  
Image Connexion / Inscription

Quel gilet de sauvetage pour mon activité sur l'eau ?

Suivant l’activité nautique que vous pratiquez, vos besoins en matière de gilet de sauvetage sont très différents. Le choix de votre gilet de sauvetage se fait non seulement en fonction de l’activité que vous pratiquez, mais surtout en fonction du risque que celle-ci comporte. L’élément le plus important à prendre en compte est votre éloignement des côtes au cours de votre pratique. Plus vous vous éloignez d’un abri, plus il vous faudra un gilet de sauvetage avec une flottabilité importante exprimée en Newton. Ces différentes élements vous permettront de savoir comment choisir son gilet de sauvetage.

Des gilets de sauvetage adaptés à toutes vos activités nautiques

Dans le milieu nautique, les activités sont classées en fonction de leur distance de pratique d’un abri. On parle de navigation basique, côtière, semi-hauturière et hauturière.

Le temps que les secours mettent pour venir sauver un naufragé dépend effectivement de la distance entre le navire et les côtes. Il vous faut donc un gilet qui vous permette d’être maintenu à la surface de l’eau le plus longtemps possible en les attendant. Les risques ne sont pas les mêmes si vous pratiquez la navigation hauturière ou si vous pratiquez un sport nautique basique.

Quel gilet de sauvetage choisir en fonction de son activité ?

Le choix de votre gilet de sauvetage se fait aussi selon le niveau de confort recherché et nécessaire pour la bonne pratique de votre activité. Voyons donc sans plus tarder quel gilet de sauvetage choisir pour son activité sur l'eau.

Pour la voile sportive

Pour les pratiquants de loisirs nautiques à moins de 2 milles d’un abri, comme la voile légère, le stand up paddle, le kitesurf ou le wakeboard, vous serez obligés de vous munir d’un gilet d’aide à la flottabilité de 50 Newtons minimum. C'est le modèle de gilet de sauvetage pour sports nautiques qui est recommandé dans le cadre d'une activité de ce type sur l'eau. La catégorie gilet paddle et kayak leur est d'ailleurs dédiée sur notre site.

La norme EN ISO 12402-5 le rend obligatoire. Elle concerne donc les personnes sachant bien nager, évoluant à proximité du rivage et des secours. Ce gilet d’aide à la flottabilité ne garantit pas le retournement d'une personne inconsciente. Voici les principales activités rentrant en compte :

  • Voile légère (dériveur, catamaran)
  • Croisière côtière
  • Natation (conseillé)
  • Sport de glisse (surf, bodyboard, kiteboard, kitesurf, stand up paddle, planche à voile, canoë-kayak)
  • Sports motorisés (scooter, ski nautique, motonautisme)

Nous vous recommandons le gilet Trophy 50N chez Plastimo qui profite d’un excellent rapport qualité-prix. Pour la pratique de la voile légère, le modèle de gilet de sauvetage 50N ProRacer Gill fera toute la différence. Ce produit est disponible en taille adulte ou enfant. Des modèles de gilet de sauvetage pour chien sont aussi disponibles sur le marché en plusieurs tailles.

Si vous portez du matériel qui vous alourdi légèrement, porter un gilet de sauvetage de 100 Newtons d’entrée de gamme est une bonne idée. Pour cela, le modèle de gilet Pilot Seashore Long Cote Plastimo fera l’affaire.

Pour la navigation côtière 

Pour les adeptes de la navigation côtière, à moins de 6 milles d’un abri, il faudra porter un gilet de sauvetage à flottabilité 100 Newtons. La norme EN ISO 12402-4 rend ce gilet obligatoire. Elle concerne l’adulte et l’enfant naviguant sur des plans d’eau calme et abritées, à distance modérée des secours. Pas toujours disponibles en système gonflable, ces gilets assurent un retournement sur le dos du porteur en 10 secondes. Il est recommandé d’équiper ce gilet d’accessoire de repérage lumineux pour une meilleure sécurité.

Pour l’activité de navigation côtière, nous recommandons le modèle de gilet en mousse Navigare Scan mis au point par Helly Hansen. Cette brassière est équipée d’une sangle sous-cutale, d’un sifflet et d’éléments réfléchissants.

Pour la navigation semi-hauturière

Les marins confirmés s’essayant à la navigation semi-hauturière entre 6 et 60 milles d’un abri auront pour obligation de s’équiper d’un gilet de sauvetage automatique à flottabilité 150 Newtons. C’est la norme EN ISO 12402-3 qui le recommande. Ce gilet de sauvetage pour la plaisance, souvent automatique, vous permet de maintenir votre tête sur les côtés et sur l’arrière, même si vous êtes inconscient. Il se destine à la navigation de plaisance, la navigation semi-hauturière, et la navigation professionnelle avec des vêtements mi-lourds.

Pour ces activités, le gilet de sauvetage automatique gonflable Crewfit 165N Sport de la marque CrewSaver sera idéal. Le gilet est disponible en bleu ciel, bleu marine et rouge. Il fonctionne au système de déclenchement UML. Ce dispositif a l’avantage de se déclencher au contact de l’eau. Des modèles de la même marque sont disponibles pour les enfants.

Pour la navigation hauturière

Les professionnels de la mer, comme les skippers du Vendée Globe ou de la Volvo Ocean Race par exemple, s’aventurant en navigation hauturière, à plus de 60 milles d’un abri, seront contraints de porter un gilet de sauvetage automatique à flottabilité 275 Newtons. Ces gilets gonflables de grande qualité garantissent votre sécurité en conditions extrêmes et lorsque vous portez des vêtements et outillages très lourds.

Le gilet professionnel doit idéalement proposer un retournement sur le dos en 5 secondes. Ces gilets de sauvetage professionnels sont essentiellement portés par des spécialistes et seulement dans les conditions les plus extrêmes. Un gilet automatique professionnel vous sera en revanche indispensable si vous souhaitez vous attaquer aux mers du sud ou vous engager dans la marine marchande.

Le meilleur gilet pour naviguer ainsi en haute mer est probablement le gilet Deckvest Vito 275N à déclenchement Hammar de Spinlock. Sa coupe confortable et sa taille réglable offre le confort nécessaire pour évoluer librement sur le pont. Il contient aussi une capuche anti-embrun sprayhood.

Avec ou sans harnais : quelle différence pour votre activité nautique ?

Si vous passez par-dessus bord, il est préférable de rester accroché au bateau. C'est le rôle du harnais. Cet équipement peut être intégré au gilet de sauvetage gonflable. Les sangles de maintien du gilet possèdent un anneau au niveau du nombril pour y fixer une longe de harnais.

Cette sangle, munie d'un mousqueton à l'extrémité fera office de lien avec le bateau et vous permettra de ne pas trop vous éloigner en cas de chute. Cette longe peut être coupée à l’aide d’un couteau de sécurité si vous êtes en danger.

Un gilet équipé d'un harnais est légèrement plus cher. Un gilet de sauvetage muni d’un harnais sera donc vivement recommandé pour de la navigation semi-hauturière et hauturière, accessoire indispensable pour votre survie.

Autres informations qui pourraient vous intéresser